La poupée

Une petite fille vivait de foyer en foyer et sans famille connue, si petite et si triste pourtant, ne connaissant aucun geste d'amour d'un vrai foyer !

Elle regardait souvent le regard heureux des enfants qui, eux aussi, habitaient ces maisons, à la seule différence qu'eux étaient dans leur vraie famille. Les années passaient dans une tristesse profonde pour elle !

Et le jour de ses 6 ans, habituée que pour elle le mot "anniversaire" était un jour de plus de chagrin qu'elle ne connaissait que trop bien, et pourtant ce jour-là elle eut pour permission de jouer comme les autres enfants ?

Elle était heureuse, elle le savait elle n'oublierait jamais ce jour !

Et pourtant, c'est ce même jour que cette petite fille comprit que malgré cette permission il lui manquait des amis et un jouet pour en faire une journée de rêve ?!

Oui, rêve qu'elle pensait ne jamais vivre !

Et là, elle vit une petite fille avec une magnifique poupée dans un landeau pour poupée ! Elle n'en croyait pas ses yeux.

Comme elle aurait aimé la voir de plus près, cette poupée. Et elle s'approcha lentement vers cette fillette qui devait avoir à peu près le même âge qu'elle, et demanda de ses yeux pour voir la superbe poupée.

Et là, quelle ne fut pas son chagrin quand elle vit la fillette rire d'elle et lui tourner le dos sans même plus lui prêter attention !

A quelques mètres d'elle se trouvait un vieux monsieur qui venait de voir ce triste spectacle.

Il s'approcha de la petite fille, il la regardait, et il vit de grosses larmes lui couler sur les deux joues.

Elle leva ses grands yeux tristes qui lui disaient : "J'ai tellement de chagrin et je me sens si seule". Le vieux monsieur avait à côté de lui un petit chien noir et brun clair, qui lui aussi avait l'air d'avoir un certain âge.

Et là, il alla chercher chez lui une caisse en carton, prit son petit chien et le déposa dans la caisse, et dit à la petite fille : "Toi aussi tu as une jolie poupée dans un superbe landeau, en plus toi tu as de la chance, elle vit ta poupée".

La petite fille s'agenouilla près de la caisse avec le petit chien qui s'était presque endormi, elle essuya ses larmes et commenca à jouer à la maman comme font les enfants.

Le vieux monsieur regarda cette scène et en fut surpris lui-même ?!

Oui, surpris de voir que son petit chien jouait parfaitement son rôle de poupée ! Il resta dans sa caisse, à jouer avec elle, et quand vint le moment où sa permission de jouer fut terminée, elle caressa le petit chien et le regarda pour ne jamais en oublier les traits !

Elle fit un petit signe de sa main au vieux monsieur et elle lui offrit son plus joli sourire en signe de remerciement, et elle retourna dans le triste foyer où elle vivait depuis quelques mois

Les années passèrent, et la petite fille était devenue une jeune fille épanouie.

Oui, elle en avait tiré des leçons, de ses longues années de privation de tout, même de sentiment !

Elle avait, en quelque sorte, un jour retrouvé sa vraie famille et vivait dans une belle maison, et dans sa chambre elle collectionnait les poupées en porcelaine

Elle aimait les regarder, et pourtant dans ses souvenirs d'enfant elle fermait les yeux pour revoir les traits du petit chien qui lui avait offert tant de bonheur !

Elle aussi maintenant possédait un chien qu'elle chérissait, et elle avait compris une chose, que dans la vie, même si on n'a pas les choses qu'on aimerait avoir, il suffit de regarder autour de soi, il y a toujours quelque chose pour nous rendre heureux !

Il faut juste regarder avec les yeux de l'amour, et non avec les yeux de la tentation !

Et la morale de cette histoire qui est dans son intégralité vraie et vécue par cette petite fille, c'est que vivre dans la richesse et rester dans un monde d'égoïste où seul l'argent est roi, ne donnera jamais un coeur noble comme cette jeune fille a en elle, tirée par les leçons de vie qui, avec le temps, sont devenues pour elle une source inépuisable de tendresse, qu'elle partage avec le même sourire que le jour de ses 6 ans.

Auteur : Shahyra

Tous droits réservés Shahyra






Envoyer cette page via Outlook


© Tous droits réservés Shahyra

 




Logo
Artwork by Walter Crane
"Summer, 1895"
© COPYRIGHT 2008