Talents Coups de gueule

 

 

Introduction
Family
Hobby
Talents
Album
Recommend

 

I like my family...J'aime ma famille...Mi praxidi sa familgia mia...
 

 

I'm proud of my "ancestors" who built such tremendous nuraghes - Fier de mes ancêtres qui bâtirent les impressionnants "nuraghes" - Fieru de is antigus chi anti costruiu is nuraghes

IO

 




 

(M31) Stargazing Regarder les étoiles Castiai is istellas

 

 

 


POEMS

 

PETIT OISEAU

Petit oiseau tombé du nid,
Petit oiseau trop tôt parti,
Tu n'as volé qu'un seul instant:
Du nid à terre, c'est désolant
Du nid à terre, c'est déroutant

Petit oiseau bien imprudent !
Petit oiseau, entends les cris
De ta maman : que de soucis
Croyais-tu donc, petit ami,
Que l'air soutient les étourdis ?
Tu as volé, sans une plume,
Maman te pleure, que d'amertume...

Petit Icare aux ailes nues
Que sont les leçons devenues ?
L'art de voler n'est pas inné
Ne l'as-tu pas deviné ?
Petit oiseau tombé du nid,
Petit oiseau trop tôt parti.

m.a.murgia



VOYELLES

(Arthur Rimbaud)

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des
glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombrelles;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la
colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrement divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
- O l'Oméga, rayon violet de Ses yeux !

-
(La clef pour la compréhension de ce magnifique poème de Rimbaud est : alchimie)


Sonnet à la mer

(Jean-Marie Flémal)

Il me disait l'urgence des vieux rémoras
Pris l'hiver dans le courant de Humboldt
et cet oiseau maladroit que l'équipage dévora
après l'avoir abattu à coups de colt

Ha! le loup de mer des mers du Sud
venu s'échouer dans un bordel de la gare du Nord
et le chef de gare de la gare du Sud
dévoré par un loup, un vrai dans le grand Nord

pendant ce temps-là la mère
du loup de mer des mers du Sud
devait se démerder demeurée seule

bordel de merde et cette bouteille
d'Entre-Deux-Mers demeurée vide me
laisse en bouche quèqu'chose d'amer



 

ADAGES

MA POSITION

Je suis, comme Erasme, "citoyen du monde".

Aucun Etat en particulier n'a l'heur d'enfermer mon esprit dans ses frontières, fussent-elles naturelles, acquises ou bien érigées en système.

Si l'on en croit Andréï Linde* , notre monde serait issu d'une fluctuation du vide, " vide " qui n'est pas " néant " au sens mystique ou biblique du terme, mais bien l'état d'énergie minimal.

Les frontières de l'univers connu au temps d'Erasme ont été repoussées par tous les pionniers de l'esprit libre-penseur.

Dans notre Univers d'une extension proche du giga-parsec existe un " Grand Mur ", immense chaîne longue de près de 100 méga-parsecs, formée de milliers de super-amas.

Chaque super-amas représente des milliers d'autres amas.

Chaque amas rassemble des milliers de galaxies semblables à la nôtre, la Voie Lactée. Notre Voie Lactée fait partie de ce qu'on appelle l'Amas Local s'étendant sur à peine un méga-parsec.

Ainsi, notre Galaxie, d'un diamètre de quelque 30 kilo-parsecs (ou, si l'on veut, environ 100.000 années lumière ), voit, sur une des branches - la troisième - de sa spirale, à environ vingt mille années-lumière de son centre comprenant un gigantesque trou noir aspirant la matière, une étoile avec son petit cortège de planètes, plutôt minuscule si on la compare aux quelque cent milliards d'étoiles soeurs.

Notre système solaire, si petit au regard de notre Galaxie, contient une toute minuscule planète, la troisième après Mercure et Vénus, à environ 150 millions de kilomètres du Soleil : la Terre, d'un diamètre de 12.740 km, et recouverte à 71% d'eau (océans et mers).

Sur les terres qui émergent (29% de la surface terrestre), rassemblées en cinq continents, vivent sur un dixième de sa surface, environ 80% de l'espèce humaine.

Dans cette partie minuscule, les hommes ont, dans leur magnifique et grandiose fatuité, érigé des systèmes (blocs, Etats) et des " frontières ", jaloux qu'ils sont de ridicules prérogatives qu'ils se sont eux-mêmes généreusement octroyées.

Un de ces continents, l'Eurasie, se subdivise en une partie orientale, la plus étendue et une petite partie, à l'Ouest, représentant quelque 10 millions de km², appelée Europe.

Si l'on cherche parmi les différents peuples qui composent l'unique et seule race humaine, on dénichera, compris entre 49 et 51 degrés de latitude Nord et 2 et 6 degrés de longitude Est, un petit pays de quelque dix millions d'êtres humains, pays né, à l'échelle de l'Univers, lors de la dernière milliseconde de la dernière seconde de la journée de son existence .

Dans ce dérisoire et microscopique coin de terre on trouve dans des enceintes capitonnées des communautés-microcosmes, de personnes qui se disputent et discutaillent sans cesse à propos de prétendues "frontières linguistiques" qui n'existent que dans leur tête (mais peut-on museler un homme en lui interdisant de parler la langue que ses parents lui ont inculquée pour lui permettre de se faire comprendre, d'essayer d'appréhender et de décrire le monde dans lequel il vit). Pour communiquer, il faut bien utiliser un langage de signes, conventionnels s'entend, qui a évolué au gré des pérégrinations humaines au cours de son histoire.

Chaque langue, historiquement constituée, est le résultat de multiples brassages humains et est la meilleure preuve que les êtres humains ont un besoin fondamental de communiquer.

Certes, chaque langue "étrangère" est un frein à la communication pour ceux qui ne la pratiquent pas, mais une fois que l'on ouvre une brèche, que de trésors se répandent entre les peuples!

Allant dans le sens contraire de l'histoire, il est des régimes qui osent interdire à des humains de parler leur propre langue: tel est le cas en Kabylie, au Kurdistan ou ailleurs (Euzkadi, Corse, liste non limitative); bien entendu, on traitera de "terroristes" ceux qui osent s'élever contre de telles stupides décisions.

Bien mieux, dans ce microcosme dérisoire vivent des humains qui sont là depuis moins longtemps parce qu'ils ont été appelés par d'autres "humains" qui voulaient s'enrichir en les exploitant ou qui ont abouti là parce qu'ils ont fui d'autres "humains" qui voulaient leur anéantissement simplement parce qu'ils n'avaient pas la même vision du monde qu'eux ou uniquement parce qu'ils n'avaient pas les mêmes idées qu'eux sur la manière de "s'enrichir".

Ce petit Etat, insignifiant à l'échelle de la planète (que dire de l'Univers…), ayant à peine octroyé° le droit de s'exprimer à la moitié de sa population de sexe opposé, crie partout qu'il serait une
démocratie exemplaire (c'est-à-dire le moins mauvais des systèmes - mais il y a toujours moyen de faire pire, n'est-ce pas ?), mais il se permet en même temps de nier électoralement les autres concitoyens simplement parce qu'ils ne sont pas du même hameau terrestre qu'eux ou que la carte d'identité qu'ils ont eux-mêmes daigné octroyer à ceux-ci n'a pas la même couleur que la leur…

Ces privilégiés qui méprisent les
gens de couleur n'hésitent pas - ô paradoxe - à dépenser des sommes ridicules pour se tanner la peau durant les vacances ou pour se payer des coiffures qui leur feront une tête bouclée...

A l'aube du troisième millénaire, je suis et reste, comme Erasme, à m'esbaudir et m'esclaffer homériquement à la vue de cette vaste parodie vaudevillesque du "pouvoir émanant de la nation".

Signé :
Murgia Michele Angelo,
traducteur de son état,
et employé dans un cabinet d'avocats, familier du "droit",
surtout épris de justice et d'
équité,
voulant par là (en cette qualité de constructeur d'une anti-Babel),
aider à la communication entre les hommes et femmes de toutes couleurs, sexes, religions, philosophies, croyances ou inclinations, goûts, sentiments et valeurs
qui finalement se ressemblent.

P.S.
A ce jour, je vis dans ce microcosme depuis plus de 38 ans, soit certainement depuis plus longtemps que certains des politiciens mesquins qui ont participé fièrement à la décision d'interdire le droit de vote aux "étrangers" (étrangers à quoi? à leur mesquinerie?).

Déclaration faite à Couillet
(région sinistrée économiquement du fait de décisions - émanant d'une minorité infîme - prises à l'encontre de la grande majorité de ses habitants qui grâce à cette "démocratie" n'ont pas eu droit au chapitre, car vous pensez bien que les décisions auraient alors été tout autres), ce 11 juillet 1998, pour valoir ce que de droit auprès des autorités de quelque ordre que ce soit qui peuvent l'utiliser, en autant d'exemplaires que de besoin, libres de tous droit de copie, d'extrait, de minute, de quelque nature que ce soit, inchangée - si possible et autant que faire se peut - et à bon escient s'il échet.

PS
Depuis quelques jours, le droit de vote aurait été accordé à des
degrés divers selon que l'on se trouve d'un côté ou de l'autre de cette autre frontière démocratiquement érigée et appelée "Union Européenne". Janvier 1999.


--------
* Andreï LINDE: astrophysicien, professeur à l'Université de Stanford, un des inventeurs de la cosmologie inflationniste et des transitions cosmologiques de phase (cfr http://physics.stanford.edu/linde/1032226.pdf)
° Le droit de vote a été "généreusement" octroyé aux femmes en ...1948!


ADAGES

Il faut tout faire pour que ce joyau qu'est la VIE puisse continuer son voyage à travers l'Univers. Car au milieu de ce joyau existe un diamant plus précieux encore: l'intelligence.


Le plus horrible et ignoble tueur en série est responsable de dizaines de morts.
Le despote le plus cruel est responsable de millions de morts.
L'indifférence, elle, est responsable de centaines de millions de morts chaque année.



 

A MEDITER : Internet, intelligence collective?

De deux choses l'une : soit le 1er principe de la thermodynamique est exact et Dieu n'existe pas. Soit dieu existe et alors il faut revoir le 1er principe de la thermodynamique...  MURGIA M.A.

 

Et : Tiré du site es.ra.free.fr (Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu; Merci Bernard Werber et merci à la civilisation myrmécéenne)


Internet se donne des allures de
cerveau collectif virtuel planétaire. Peut-on réellement parler d'une intelligence spécifique à propos d'internet ? Une intelligence collective serait-elle en train de naître sur internet, d'internaître ? Ce nouveau média développerait t'il quelque caractéristique humanoïde dans son réseau de communication interpersonnelle ?



Plus récemment, il propose :
"(...), le cyberespace offre des instruments de construction coopérative d'un contexte commun dans des groupes nombreux et géographiquement dispersés, (...) (il) offre des objets roulant parmi les groupes, des mémoires partagées, des hypertextes communautaires pour la constitution de collectifs intelligents." ( L'intelligence collective et ses objets © Public Netbase http://www.t0.or.at/levy/plevy.htm)

Et également :
"L'intelligence collective peut devenir la résultante des intelligences individuelles mises en synergie grâce aux réseaux" (Pierre Lévy dans le Rapport n° 383 : Rapport sur les techniques des apprentissages essentiels pour une bonne insertion dans la société de l'information M. Franck SÉRUSCLAT, Sénateur Sénat http://www.senat.fr/)

Enfin :
"L'intelligence collective consiste à mobiliser au mieux et à mettre en synergie les compétences des individus, en partant du principe que chacun sait quelque chose, est doué de compétences et de savoir-faire". "C'est le projet, d' "une intelligence partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel et qui aboutit à une mobilisation effective des compétences individuelles ". ("l'intelligence collective", p. 29) (...) Caractéristiques fondamentales de l'intelligence collective : - décentralisation du savoir et des pouvoirs, - autonomie des individus valorisés en tant que créateurs de sens, - expansion d'un espace intersubjectif dégagé des contraintes économiques et étatiques, - interactivité constante entre les individus et leur environnement (technique, économique, écologique...) dont les modifications sont perçues et contrôlées en temps réel, - désagrégation des structures massives (que l'auteur appelle "molaires") au profit d'entités autonomes, petites et conviviales, - émergence d'une nouvelle convivialité et d'une nouvelle éthique... ( © Fac8 http://perso.respublica.fr/fac8/levy.htm) LES GENERATEURS

MON AVIS :
Si le communisme sous Lénine, c'est :
"Les Soviets, plus l'électrification de toute la Russie", le communisme à l'ère d'Internet, c'est : "Les conseils, plus le partage du savoir (information et savoir-faire, compétences)." L'information distribuée non plus par des journalistes spécialistes qui s'auto-censurent, mais par tous les travailleurs qui partagent leur intelligence. L'adage communiste "De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins" devient non seulement possible, mais directement tangible.

Vous pouvez aussi lire quelques oeuvres de mon cru sur

InLibroVeritas.net ou sur Atramenta.net:

Qu'est-ce que le temps ? Essai de réponse.

Qu'est-ce que le temps (Atramenta - .odt)?

Qu'est-ce que le temps (Atramenta.net - .pdf)?

Qu'est-ce que le temps (InLibroVeritas- .pdf)?> >

 "Sur le site Murgia.com"L"infinito  Giacomo Leopardi