Après une maîtrise de musicologie et différents prix de flûte à bec, Jean-François Novelli découvre le chant qu’il étudie d’abord avec Françoise Semellaz avant d’entrer au CNSM de Paris dans les classes d’Anna MariaBiondi et Christiane Pattard. Il bénéficie également de l’enseignement de Rachel Yakar lors de stages internationaux à Saint-Jean de Luz et Villecroz.

Son expérience est multiple ; à l’opéra il a participé à de nombreuses productions : Médée de Charpentier, Didon et Enée de Purcell, Bastienne de Mozart, Carmen de Bizet, La Traviata de Verdi. En novembre 1998, il est Thésée dans Thésée de Lully dirigé par William Christie.

Sa passion pour la musique baroque l’a amené à travailler avec des musiciens comme Hugo Reyne, Martin Gester, Hervé Niquet, Christophe Rousset. Sa collaboration avec les Talens Lyriques l’a amené, outre les concerts, à réaliser des enregistrements : Armida Abbandonata de Jomelli chez FNAC MUSIC, des motets de Leo chez DECCA et dernièrement des motets de Danielis. Avec le Concert Spirituel, il enregistre en septembre un programme de la Vierge de Charpentier et un divertissement de Clérembault.

Il a eu l’occasion de chanter l’évangéliste dans la Passion selon Saint Jean de J.S. Bach, d’abord au Conservatoire de Paris et en région dirigé par Jean-François Fremond et Jean-Walter Audoli.

Il affectionne également la musique de chambre. En septembre 97, il a remporté avec Patricia Petibon au sein de l’ensemble Amarillis le premier prix du concours Sinfonia présidé par Gustav Leonhardt.

Parallèlement à ses activités de chanteur, Jean-François Novelli est professeur de flûte à bec et donne des concerts de musique de chambre. En qualité de pédagogue, il a été invité à Rio de Janeiro au Brésil pour donner des cours de musique baroque.

top