Recherche :  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Souvenirs de la famille Gailly

L'article complet :
souvenirs_gailly.pdf 

 

Extrait :
Dans les archives d’une ancienne famille de Fleurus – les Gailly – nous avons eu la chance de découvrir quelques documents remarquables relatifs au début du siècle passé et dont nous allons publier ci-après quelques extraits.
Ainsi commençait un de nos premiers articles publiés en 1989. Depuis l’intérêt pour cette famille n’a cessé. De nouvelles recherches nous ont permis de remanier notre premier article.

La famille Gailly à Fleurus
Les premières mentions aux registres paroissiaux font mention d’un Jacques Gailly, décédé à Fleurus le 20 janvier 1748. Il avait épousé Marie Catherine Gilson, décédée le 19 janvier 1759.
De ce couple sont baptisés 4 enfants :

Pierre Michel : le 20 juin 1733
Marie Joseph : le 26 mai 1734
Jean Nicolas : le 29 septembre 1736
Jean François

Ce sont Jean Nicolas et Jean François qui vont essaimer sur Fleurus.

La branche Jean Nicolas
Jean Nicolas Gailly, maître de carrières de pierre de tailles et bourgeois de Fleurus, épouse Marie Ursule Fontaine le 13 avril 1760 à Fleurus
1.     François Joseph Ghislain : 5 mars 1761 – 4 avril 1761
2.     Nicolas Jean Joseph Ghislain : 10 janvier 1763 – 19 mars 1829 ; époux de Marie Madeleine Durlet.
3.     Pierre Joseph Ghislain : 3 décembre 1764 - ? époux de Marie Thérèse Devers.
4.     Marie Joseph : 24 juillet 1766 – 28 avril 1834 ; épouse d’Anselme Martin Naveau (le constructeur du moulin Naveau) (voir article sur les moulins de Fleurus)
5.     Melchior Joseph Ghislain, 6 janvier 1769- ?
6.     François Joseph : 24 novembre 1771 – 24 novembre 1771
7.     Jean François Ghislain : le 24 juin 1773 - ?   , époux d’Alexandrine Joseph Chaudron (mariage le 13 germinal an XII ou le 3 avril 1804)
A l’Etat Civil, lors de la naissance des enfant, le père est renseigné avec une série de professions différentes : aubergiste, cabaretier, brasseur, tailleur de pierres et vendeur de bières.(5)  Les Gailly sont cependant principalement des tailleurs de pierre ou plus précisément des maîtres de carrières car ils ont du bien.

L'auberge Gailly
C’est Jean Nicolas Gailly qui acquiert en 1790 une pièce de terre le long de la nouvelle chaussée, près du ruisseau de Plomcot. C’est sur ce terrain que va être érigée l’auberge Gailly en 1791...

(la suite dans l'article complet en téléchargement en haut de cette page).

retour accueil

 

haut de page