Recherche :  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Les diamants de Fleurus

L'article complet (non terminé):
diamants_fleurus.pdf 

 

Extrait :
On désigne sous le vocable de « diamants de Fleurus » en réalité des « cailloux » de quartz dont la taille varie. Le plus fréquemment, ils ont la taille d’une noisette. Seuls ceux qui présentent la limpidité et la pureté du verre peuvent être taillés. Ce sont les plus rares. Dans les gisements, on trouve du diamant jusqu’au caillou roulé de quartz laiteux impur, à peine translucide et souvent souillés de matières étrangères.

On en trouvait principalement dans la campagne de Berlaimont, dans le gisement du sulfate de baryte, mais aussi à Fleurjoux, aux anciens fours à chaux et à Saint Amand. N’importe qui pouvait en ramasser. Ainsi, l’ancien instituteur communal, Georges Triplot (1894 - 1973) allait à la bonne saison, accompagné de la filleule de son épouse, jusqu’aux anciens fours à chaux, près du ruisseau de Plomcot. Là près de l’entrée d’une de ces excavations, se trouvait un massif de terre qu’il suffisait de gratter pour y trouver quelques « diamants » de valeur très variable.



(la suite dans l'article complet en téléchargement en haut de cette page).

retour accueil

 

haut de page