Linaigrette.

Retour à la page d'accueil.

Vinaigrette.
 

  Qui? 

  Quoi? 

  Activités 

  Contacts 

 

Programme. Histoire. Nature. Plan d'accès.

(Inscriptions

clôturées)


 

Découverte des environs de Fagnolles (28 septembre 2003).

La province de Namur s'articule autour de la confluence Sambre-Meuse en quatre zones :

  • l'Ardenne,

  • le Condroz,

  • la Hesbaye,

  • la Fagne-Famenne.

L' Entité de Philippeville s'étend dans la Fagne, région équivalente à la Famenne mais à gauche de la Meuse.

Les roches du sous-sol de la Fagne sont variées et expliquent la diversité des paysages de l'Entité :

    - des roches schisteuses dans la Basse-Fagne fangeuse (prairies de fauche, argile pour les briqueteries),

    - des schistes aussi pour la Basse-Fagne forestière, légèrement plus élevée et plus sèche,

    - des roches calcaires au Nord et au Sud de la Basse-Fagne. Ces zones sont appelées la Calestienne. On y exploite la pierre bleue, la dolomie et les marbres rouges et roses, surtout dans la partie la plus au Nord (faux marbres) - (Franchimont, Sautour, Merlemont, Neuville, Philippeville,...).

    La Basse-Fagne présente peu de relief ; elle est relativement plane ; par contre, la Calestienne qui la domine est formée de collines rondes (tiennes) ou de plateaux faiblement vallonnés, riches en limon et en relief par rapport à la Basse-Fagne.

    Les villages sont souvent situés sur les versants qui séparent Basse-Fagne et Calestienne. La première apporte l'eau en surface, la seconde des terres fertiles pour les cultures.

Au fil de la balade, nous découvrirons l'ensemble des caractéristiques de la Fagne. Nous découvrirons aussi comment la faune et la flore sont liées aux sols, au climat et à l'activité humaine, essentiellement agropastorale et industrielle (sidérurgie, tannage du cuir).

La saison de notre visite (l'automne) se prête particulièrement à la découverte des champignons (bolets, pieds-de-mouton, chanterelles, amanites,...).

 

Les paysages de la province de Namur.

 

 

 

Le Fondry des Chiens.

 

 

 

Cèpe de Bordeau (Boletus Edulis).


La Fagne et les Hautes Fagnes ?

Le mot fagne vient de "fange" qui veut dire boue, bourbe (en anglais : fen ; en néerlandais : vene).

Bien des confusions ont lieu autour de ces ceux appellations qui sont régionalement très distinctes.

La Fagne : Région franco-belge (la partie belge faisant partie de la Fagne-Famenne) contituée par des schistes et des argiles en dépression et des calcaires en relief. La Fagne commence à l'ouest deTrélon en France et passe par Virelles, Boussu-en-Fagne, Mariembourg, Villers-en-Fagne, Sart-en-Fagne, Matagne, Vodelée. Elle se prolonge par la Famenne (Wellin, Rochefort, Marche-en-Famenne) qui se termine vers Aywaille. Les parties purement argilo-schisteuses ont la particularité d'être très imperméables et sont ainsi trop sèches ou trop humides donc peu rentables pour l'agriculture. Il y a en Fagne de nombreux marais et étangs (Virelles et Roly notamment) qui sont des fagnes ou d'anciennes fagnes.

Les Hautes Fagnes : La partie la plus haute de Belgique (Baraque-Michel, Signal de Botrange), caractérisée par la présence de tourbières à sphaignes. Ces Hautes-Fagnes sont un ensemble de fagnes : Fagne de Polleur, Fagne de Malchamps, etc.
L'appellation "Les Fagnes" pour cette région est erronée et prête à confusion. Seule l'appellation "Hautes Fagnes" devrait être utilisée.

Fagne et Hautes Fagnes.


L'Ardenne ou les Ardennes ?

On a souvent l'habitude de parler des Ardennes pour tout ce qui est au sud du Namur. Appellation touristique ? Déviation due à la proximité du département français des Ardennes ?

Mais géographiquement et géologiquement parlant, il n'y qu'UNE et une seule ARDENNE (silva Arduenna en latin) !

Petit repères :

  • pour ceux qui empruntent l'autoroute de Luxembourg, l'Ardenne commence dans la côte vers la barrière de Transinne et se termine dans la descente vers la sortie d'Habay-la-Neuve ;

  • pour ceux qui empruntent la N4, elle commence dans la côte après Marche-en-Famenne et se termine dans la descente avant Attert.

Et avant cela, direz-vous ? Vous traversez tout le Condroz, puis la bande étroite de la Fagne-Famenne. Et au sud ? Ce sont la Gaume et la Lorraine belge.

À noter que la petite bande au sud de Couvin qu'on appelle Thiérache fait partie de l'Ardenne. Signalons la région française Champagne-Ardenne qui corrige quelque peu l'appellation erronée du département.

Un seul cas de figure pourrait éventuellement autoriser l'emploi d'Ardennes (au pluriel) : en parlant de l'Ardenne française, l'Ardenne belge (qui comprend la Haute Ardenne et l'Ardenne méridionale, sans oublier le cas particulier de l'Ardenne condruzienne), l'Ardenne luxembourgeoise, l'Ardenne allemande qui sont les différentes Ardennes.

L'Ardenne.


Il y a marbre et marbre !

Selon le Dictionnaire de géologie (A. Foucault & J.-F. Raoult, Masson, 4e édition), on trouve 2 définitions bien distinctes pour le marbre :

1. Toute roche susceptible de prendre un beau poli, et d'être utilisée en décoration.
Un marbrier dira donc "marbre" pour toutes pierres surfacées, principalement pour des calcaires mais aussi pour des grès voire des granits. C'est l'appellation au sens large ou appellation commerciale.

2. Roche métamorphique, dérivant de calcaires ou de dolomies par métamorphisme général ou de contact.
Il s'agit ici de la définition géologique au sens strict. Le marbre "vrai" est donc un calcaire qui a été recuit soit en profondeur (sous plusieurs milliers de mètres de roche), soit au contact d'une intrusion de magma (roche en fusion d'au moins 600°C) qui s'est infiltré dans des fissures, des failles. Le marbre (métamorphisé) est plus dur et plus homogène que le calcaire (non recuit). Il ne comporte plus de matière organique ni de fossiles et la stratification originelle n'est plus visible.
Le marbre de Carrare est un vrai marbre et est le plus réputé au monde.
À noter qu'en Belgique il n'y a pas de marbre au sens strict !

 

David de Michel-Ange (en marbre de Carrare). David de Michel-Ange, Galleria dell'Accademia, Florence (en marbre de Carrare).

  Qui? 

  Quoi? 

  Activités 

  Contacts 


Programme. Histoire. Nature. Plan d'accès.

(Inscriptions

clôturées)