La détente par les sensations corporelles - n° 35 - méditation - 02/2005

 

Exercice :

 

-    Prenez une posture confortable assise de préférence.  Fermez les yeux.

-    Constatez que vos vêtements touchent vos épaules, votre dos, le dossier de votre chaise.  Remarquez que vos habits sont doux ou rigides, froids ou chauds...  Percevez qu’ils ont poids.

-    Prenez conscience que vos pieds touchent vos chaussures.

-    Prenez conscience des sensations dans vos épaules, votre dos, votre main droite, votre main gauche, le bas de votre colonne vertébrale, vos cuisses, vos jambes, vos pieds en passant d’une partie de votre corps à l’autre sans vous attarder plus de trois secondes sur chacune d’elle.

-    Recommencez à observer les sensations que vous percevez, sans les juger, au niveau de votre tête, de votre coup, de vos bras, de votre poitrine, de votre estomac, de vos cuisses, de vos jambes, de vos pieds sans vous y attarder plus de trois seconde sur chaque partie tout en répétant l’exercice durant cinq minutes L’essentiel étant de constater un picotement, une chaleur, une fraîcheur, une caresse, un bien-être

-    Ouvrez les yeux et étirez-vous lentement afin de revenir à la réalité présente.

 

Commentaires :

 

Beaucoup de gens vivent trop dans leur tête en résonnant sans cesse, en ressassant le passé ou en s’inquiétant pour le futur, sans tenir compte du présent Cet exercice vous recentre par une prise de conscience de l’instant présent en vous évitant de ruminer vos torts, vos fautes antérieures ou d’anticiper vos éventuels désagréments futurs.

 

Prendre contact avec le présent et y demeurer offre à votre corps physique une détente salutaire, un sentiment de bien-être, d’harmonie, une légère transe, un petit vide mental ce qui vous permet de sentir que vivez dans le présent et que vous existez.

 

Si au cours de votre prise de conscience, des tensions ou des pensées perturbatrices apparaissent, prenez en conscience.  Remarquez dans qu’elle partie du corps elles proviennent.  Devenez conscient d’être tendu et observez comment vous parvenez à cet état de tension.

 

Prendre conscience et percevoir des sensations sans se les représenter mentalement est très bénéfique pour votre psyché.  Si vous ne percevez aucune sensation, prenez conscience que vous ne percevez rien.

 

Restez immobile lors de l’exercice, évitez de bouger et si cela vous dérange (picotements…), prenez conscience de l’inconfort et constatez l’endroit du corps d’où cela provient.

 

Pour obtenir de bons résultats, vous devez pratiquer quotidiennement et persévérer : « essayez et voyez par vous-même ».

 

Vous pouvez aussi revenir après vos cinq minutes dans une zone dépourvue se sensation et prendre conscience des démangeaisons, des picotements, des tiraillements, de l’engourdissement… aussi ténus soient ils.

 

Lorsque vous marchez, prenez conscience du mouvement de vos jambes, du déplacement de vos mains, de l’air déplacé lors de votre avancée…

 

Prendre conscience de son corps en un tout, en une unité ou en une masse de sensations diverses peut procurer une sensation de calme profond.

 

Vous pouvez également déplacer vos mains et vos doigts, les paumes tournées vers le haut, en rapprochant les doigts lentement jusqu’au niveau du plexus solaire afin de former une coupe ou un calice qui s’ouvre au niveau de votre plexus solaire.

 

 

 

 

Liste de tous les dossiers


[ Les 100 % gratuits ] - [ le dictionnaire ] - [ le référentiel ] - [ l'ésotérisme ] - [ le mail ]