Les sensations de bien-être de la respiration - n° 37 - méditation - 04/2005

 

Exercice :

 

-    Assis sur une chaise, le dos bien droit, fermez les yeux.

-    Constatez que vos vêtements touchent vos épaules, votre dos, le dossier de votre chaise.  Remarquez que vos habits sont doux ou rigides, froids ou chauds...  Percevez qu’ils ont poids.

-    Prenez conscience que vos pieds touchent vos chaussures.

-    Prenez conscience des sensations dans vos épaules, votre dos, votre main droite, votre main gauche, le bas de votre colonne vertébrale, vos cuisses, vos jambes, vos pieds en passant d’une partie de votre corps à l’autre sans vous attarder plus de trois secondes sur chacune d’elle.

-    Recommencez à observer les sensations corporelles que vous percevez, sans les juger, au niveau de votre tête, de votre coup, de vos bras, de votre poitrine, de votre estomac, de vos cuisses, de vos jambes, de vos pieds sans vous y attarder plus de trois seconde sur chaque partie tout en répétant l’exercice durant environ cinq minutes L’essentiel étant de constater un picotement, une chaleur, une fraîcheur, une caresse, un bien-être

-    Prenez maintenant conscience de votre respiration : observez l’air qui pénètre dans vos narines et l’air qui en sort.  Ne contrôlez pas votre respiration, contentez-vous d’observer l’air qui entre et l’air qui ressort de vos narines.

-    Sentez la fraîcheur ou la chaleur de l’air qui traverse vos narines.

-    Remarquez la quantité d’air qui passe dans votre narine gauche.  Remarquez la quantité d’air qui passe dans votre narine droite.  Cette quantité est elle : égale, supérieure ou inférieur à la quantité d’air qui passe dans votre narine gauche.  Contentez-vous d’observer sans vous poser de question, sans chercher à savoir pourquoi.

-    Faites cet exercice respiratoire d’observation de l’air qui entre et de l'air qui ressort de vos narines durant dix minutes et observez, sans juger, ce que vous ressentez.

-    Terminez votre méditation en ouvrant les yeux afin de prendre conscience de la réalité présente.

 

Commentaires :

 

Votre respiration est votre plus grande alliée.  Revenir sur les sensations de l’air qui traverse vos narines peut vous procurer un bien-être ou un apaisement si vous avez des ennuis.

 

Soyez conscient que votre souffle, c’est votre vie et lorsque vous inspirez, votre corps se rempli d’une douce chaleur rayonnante, joyeuse, aimante, bienfaisante, énergisante, calmante et réparatrice.

 

Lorsque vous expirez l’air par vos narines, vous chassez toutes vos scories, vos impuretés, vos craintes, vos tensions et vos sentiments négatifs.

 

Prenez conscience que vos pensées ont une dimension personnelle lorsqu’elles vous touchent intimement par l’intermédiaire de sensations (de vos émotions intimes) et que votre respiration exprime vos désirs et vos craintes les plus secrètes.

 

En accentuant votre inspiration et votre expiration, vous pouvez exprimer la confiance, la méfiance, l’amour, l’intimité, la gratitude, le désir…  Un geste ou une attitude est souvent plus révélateur qu’un long discours.

 

Constatez que lorsque vous sentez une odeur agréable, vous avez l’impression d’être transporté dans des sensations de bonheur, hors de vous-même et de vivre dans l’instant présent.

 

 

Liste de tous les dossiers


[ Les 100 % gratuits ] - [ le dictionnaire ] - [ le référentiel ] - [ l'ésotérisme ] - [ le mail ]