Découvrir autrui : le toucher et la chaise vide - n° 39 - méditation - 06/2005

 

Exercice :

 

-    Assis sur une chaise, le dos bien droit, prenez en main une tasse en porcelaine et déposez là sur les paumes de vos mains ouvertes.

-    Fermez les yeux et prenez conscience de la tasse : de son poids, de sa chaleur ou de sa fraîcheur ainsi que des sensations qu’elle procure sur les paume des votre mains.

-    Explorez la tasse, avec vos doigts, en douceur et avec délicatesse.  Percevez sa forme, sa dureté, sa mollesse, sa chaleur…

-    Touchez-là avec vos mains, vos lèvres, vos joues, votre front et prenez conscience de vos sensations.

-    Ouvrez les yeux et regardez la tasse.  Observez là en détail : sa couleur, sa forme, ses diverses parties.

-    Écoutez-là en l’approchant d’une oreille.

-    Posez lui des questions sur sa vie, son origine, son avenir… et percevez ses réponses en la regardant.

-    Après 10 minutes d'observation, terminez votre méditation en reprenant conscience de la réalité présente.

 

Commentaires :

 

Pour prendre conscience d’autrui et des sentiments des autres, il faut d’abord apprendre à saisir ses propres perceptions et redevenir le petit enfant avide de découvrir les sensations de la vie (nouvelles expériences, découvertes…).

 

Observer ses propres sensations corporelles procure des bienfaits psychologiques (relâchement des tensions) à la personne qui s’y adonne car il existe un rapport étroit entre le corps et la psyché.

 

Cet exercice ouvre l’inconscient (le subconscient) et des images perturbantes réprimées, sans aucun danger peuvent revenir à la surface si vous poursuivez l’exercice sans accorder d’importance ou d’attention aux pensées qui peuvent surgir des profondeurs de votre être.

 

Il est parfois difficile de faire le premier pas, d’aller vers l’autre, d’exprimer librement ses émotions et son ressenti si bien qu’il est possible d’utiliser l’imagination et une chaise vide afin de prendre conscience de ses propres besoins et de ceux de l’autre.

 

Exercice :

 

-     Assis sur une chaise, le dos bien droit, posez à côté de vous une chaise vide et imaginez qu’il s’agit de la personne avec laquelle vous désirez faire connaissance où à laquelle vous devez transmettre verbalement quelque chose de délicat.

-     Parlez à cette personne imaginaire, dites lui ce que vous avez à lui dire.  Que ressentez-vous maintenant.  Vos propos sont ils clairs, limpides, compréhensibles.  Ne prenez pas la peine d’imaginer votre interlocuteur, parlez lui simplement, sans le juger.

-     Mettez-vous à la place d’un passant qui entend la conversation et recommencez à lui dire ce que vous avez à lui dire.  Lorsque vos propos sont aussi clair qu’un cristal de roche, vous pouvez appeler votre interlocuteur et lui demander de s’asseoir en laissant entre vous deux une chaise vide.

-     Parlez à la chaise vide en regardant votre interlocuteur et dites lui ce que vous avez à lui dire.

 

Commentaires :

 

La chaise vide permet d’ouvrir son cœur, de croire en soi et d’avoir la spontanéité d’un enfant.  Prenez conscience que les meilleures choses de la vie sont la communication, l’amour, vos cinq sens, la santé, le libre arbitre, la pensée imaginative… et qu’elles sont gratuites.

 

 

Liste de tous les dossiers


[ Les 100 % gratuits ] - [ le dictionnaire ] - [ le référentiel ] - [ l'ésotérisme ] - [ le mail ]