Les toiles de Bonaffini sont comme les éléments d’un tunnel dont on connaîtrait l’entrée, le risque à courir étant qu’il n’y ait pas de fin ou que son créateur lui ajoute une station supplémentaire lorsque le voyageur entrevoit une issue. Un film se forme dans la succession des œuvres, variation aplatie du mythe de Sisyphe, labyrinthe déplié qui conserverait l’inquiétude du labyrinthe, jusqu’au dénouement supposé de la dernière toile, s’il en est une

GALERIE ARGO - 734 Zeedijk - Het zoute - Belgium